• Accueil
  • > Archives pour septembre 2013

Journées Européennes du Patrimoine à la Loge Descartes: quelques clichés

Posté par leblogdegaudius le 15 septembre 2013

Plus de 270 personnes se sont succédé  tout au long de ces deux journées, consacrées à la protection du patrimoine et des avatars du temps.

La première partie de la visite était consacrée à l’oeuvre de Marguerite Yourcenar, puisque la Loge René Descartes occupe le rez-de-chaussée de l’hôtel particulier de sa grand-mère. Marguerite Yourcenar y passa les 2 premières années de sa vie:

http://www.rose-croix-nord.fr/JEP/Yourcenar/images%20enfance%20yourcenar.htm

Extrait:

J’ai vécu dans ce même 26 rue Marais les deux premiers hivers de ma vie. Je dois avoir encore au fond de mes os quelque chose de la chaleur de son calorifère. Petite fille, j’y suis retournée à deux ou trois reprises rendre visite à ma grand mère, au printemps, quand celle-ci n’était pas encore installée au Mont Noir ou par les premiers froids, quand elle était rentrée en ville. Je sentais vaguement l’atmosphère désaffectée de cette maison de vielle dame qui ne reçoit plus guère. Je repère au fond de ma mémoire les marches de marbre d’un escalier, une rampe qui tourne, les grands arbres spacieux du jardin et une galerie sur arcades qui a du rappeler à Michel-Charles les portiques romains du XVIIIème siècle. Ces demeures grises, un peu froides, impeccablement tirées au cordeau du temps des Intendants français, qui ont remplacé à Lille les vieux logis à pignons sculptés et dorés des maîtres d’œuvre des ducs de Bourgogne ont, elles aussi, leur mystère. 

 

         La légende veut que cette maison, avant d’appartenir à Monsieur de Rouvroy, ait été un luxueux hôtel d’un traitant qui y hébergeaient des filles d’opéra. Vers 1913, après la mort de Noémi, l’oncle qui avait hérité du 26 rue Marais découvrit quelques pièces cachées à l’entresol, éclairées seulement par des jours presque invisibles, pleines du relent un peu équivoque du passé. Des costumes du temps de la Du Barry pendaient dans des placards : soie et taffetas, indiennes à fleurs et pékin glacé. Celles qui les portaient avaient dû s’égarer délicieusement sous les arbres du jardin. Des livres et des estampes érotiques sortirent d’un tiroir : Mon oncle, homme austère, fit brûler tout cela.

 

         Quand je repassai par Lille en 1956, le jardin était remplacé par des bâtisses quelconques, mais le vieux concierge se souvenait encore des beaux arbres. L’hôtel était occupé par une société d’assurances ; la galerie sur arcades était toujours là. Vingt ans à peu près ont passé. Un ami lillois m’écrit ces jours-ci que le quartier, très changé, est devenu une sorte de ghetto nord-africain.. « J’ai cru faire un voyage à la Mecque » ajouta cet aimable Homme qui regrette sa vielle ville. La société d’assurances est allée ailleurs ; L’immeuble a été mis en vente. Je me dis que pour Amable Dufresnes, qui fut orléaniste jusqu’au jour où il se rallia à l’Empire, la conquête de l’Algérie avait été sans doute une des gloires du siècle. Le résultat lointain de ce fait d’armes reflue aujourd’hui sur sa belle demeure. (Marguerite YOURCENAR: Le labyrinthe du monde – Archives du Nord  – rue Marais – 1977)

Pour les aspects humanistes et spirituels dans  l’oeuvre de Marguerite YOURCENAR:

marguerite_yourcenar1

http://www.rose-croix-nord.fr/JEP/Yourcenar/yourcenar_textes.htm

La salle suivante était consacrée à la préservation du patrimoine. Lorsque la Loge René Descartes fit l’acquisition du local, elle a entrepris des travaux d’amélioration et d’embellissement intérieur. Les deux salons annexes furent transformés pour y faire un temple adapté aux rituels rosicruciens (convocations, initiations, forums de degrés, comité d’entr’aide spirituelle, rituels divers…)

Journées Européennes du Patrimoine à la Loge Descartes: quelques clichés dans Evénements sv4000122-150x150

les-travaux-1-19922 clichés dans Evénements

1992-les-travaux-71 Journées Européennes du Patrimoine

 

 

Les sous-sols, rénovés par l’association précédente, accueillaient les expositions sur les thèmes de l’année. La première salle, « les avatars du temps », était consacrée aux différentes divinités antiques symbolisant le temps, tandis que dans la salle suivante, un membre présentait de façon interactive un exposé sur la mesure du temps (sabliers, clepsydres, pendules).

sv4000231-150x150 Lillesv400024-150x150 loge René Descartessv400028-copie-150x150 Marguerite YOURCENARsv400029-150x150 patrimoine

La dernière partie de la visite était consacrée à expliquer brièvement ce qu’était l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix, notamment par quelques panneaux d’affichage, la projection d’une vidéo et de la documentation laissée à libre disposition. De plus, c’était l’occasion pour le public de voir l’intérieur d’un temple rosicrucien ainsi que  le résultat « fini ».

sv400031-150x150sv400060-150x150sv400051-300x225

Des questions variées, des échanges constructif, une seule remarque acide, et surtout, une saine curiosité, surtout du genre « mais pourquoi on ne vous voit pas plus souvent? » ou « je ne savais pas que vous existiez ». Et puis des félicitations pour le travail d’embellissement des locaux, ce qui fait toujours plaisir.

Voilà le bilan de ces journées du Patrimoine. La loge René Descartes a essayé, à son modeste niveau, de contribuer à la vie culturelle de la ville de Lille. Un grand merci aux organisateurs et surtout, un grand merci aux visiteurs.

sv400019-225x300sv400002-copie-300x225

P.S:  pour les précédentes Journées Européennes du Patrimoine, voici quelques contributions:

http://www.rose-croix-nord.fr/JEP/jep2010.htm

http://www.rose-croix-nord.fr/JEP/jep2012.htm

Publié dans Evénements | Pas de Commentaire »

 

My review 1st |
Just'in |
Mespetitespensees.com |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Gabyblogusa
| Becomemydream
| Raviromar