• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 3 décembre 2012

Les karmateurs.

Posté par leblogdegaudius le 3 décembre 2012

Tout étudiant à la spiritualité fait connaissance de cette loi qu’on appelle le «karma », et qu’on peut aussi intituler « loi de compensation ». On apprend que toute pensée, toute parole et toute action trouvent leur contrepartie, que ce soit en positif ou en négatif. Dans le premier cas, on parle de « crédit karmique » alors que dans le second, on parlera de « dette karmique ».

Or, il apparaît que c’est ce dernier terme qui revient le plus souvent dans les conversations, de salon ou autre et on ne se prive pas pour citer à l’envie les différentes paroles du Bouddha à ce sujet. Et qu’on te guette, et qu’on te suppute pour savoir si ce qui arrive à untel ou unetelle n’est pas d’origine karmique. Et qu’on se demande si les tuiles qu’on reçoit sur la tête ne sont pas d’origine karmique. Et qu’on opine du chef comme de vieilles bigotes en répétant : « c’est le karma ».

Le karma (sous-entendu négatif) devient alors synonyme de punition divine et conforte les paresseux ou les mauvaises langues dans leurs travers : si c’est karmique, c’est qu’on ne peut rien y faire. Si c’est karmique, c’est parce qu’il ou elle l’a bien mérité.

Il n’est jamais venu à l’idée de personne de ceux qui se disent spiritualistes de se demander si ça vaut bien la peine de connaître une loi pour ne pas en tirer les conséquences pour soi-même et essayer de faire preuve de sagesse, de modération et de retenue plutôt que de se laisser aller aux spéculations ou aux jugements téméraires ? Et le karma positif, qu’est ce que vous en faites ? Les moments de bonheur et de joie, vous trouvez ça naturel, et il ne vient pas à l’idée de dire simplement « merci » ?

Arrêtons de nous préoccuper outre mesure du karma, qui de toute façon, s’occupe de nous.  Arrêtons d’en faire une épée de DAMOCLES. Arrêtons de nous comporter en petit comptable de la spiritualité qui calcule que s’il glisse par exemple une petite pièce au mendiant ou s’il rend de menus services, alors il accumulera des points pour son après-vie, tout en redoutant d’être puni par le bon dieu, le petit Jésus, le grand Bouddha ou Saint Truc.  Posons nous  plutôt la question de savoir ce qu’on doit apprendre ou assimiler à travers toute épreuve, QU’ELLE SOIT D’ORIGINE KARMIQUE OU NON. Et demandons- nous si les petits instants de joie, de sérénité, de bonheurs ne sont pas là aussi pour nous tester.  Abandonnons même toute référence au karma et agissons selon notre conscience, pour l’intérêt d’autrui, sans rien en attendre en retour sinon l’honneur d’avoir été utile.

Gaudius

Publié dans Coups de dents | Pas de Commentaire »

 

My review 1st |
Just'in |
Mespetitespensees.com |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Gabyblogusa
| Becomemydream
| Raviromar